Les évolutions de l’information et du journalisme

Parlons des interneteurs

Les évolutions de l’information et du journalisme

L’information n’est rien si elle n’est pas propagée. Au départ un crieur public remplissait ce rôle en délivrant les informations aux passants. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et les supports se sont développés pour partager cette information.

1-t0ubky4xnq0snqftoegegg

L’information est passée par différentes étapes au cours de l’Histoire :

– L’information orale avec le crieur public (Antiquité) ;

– L’information écrite avec l’invention de l’imprimerie par Gutenberg (XVème siècle). Cela a permis d’élargir

la diffusion de l’information en imprimant rapidement en grande quantité ;

– L’apparition de la radio. La radio fut crée entre les périodes de guerres. Elle fut utilisée pour les politiques avant de devenir le média du peuple et de la jeune génération avec l’apparition des radios libres.(Années 20) ;

– L’apparition de la télévision. Révolution majeure, la télévision s’installe dans tous les foyers (Années 50)

Depuis elle ne cesse de se développer, notamment avec l’apparition de nouvelles chaines comme la TNT en 2000 ;

– Internet & mobile. Depuis 2005 et grâce à internet et aux nouvelles technologies, l’information se consomme sur son téléphone portable. Elle vient donc mobile et peut se consulter n’importe où.

A présent, nous pouvons considérer que l’information est dîte « flottante ». Elle n’est plus liée à un support spécifique et dédié mais appartient à tout le monde.

Nouveaux modes de consommations de l’information

« La société n’a pas besoin de journaux. Ce dont elle a besoin, c’est du journalisme. »

Ce qui est important ici c’est de remettre l’information au cœur du débat et de se poser la question des modes de consommations de l’information. Car oui les temps changent et oui les gens s’intéressent toujours aux informations et à l’actualité.

D’après une récente étude de Médiamétrie sur les modes de consommations de l’information, datant de mars 2016, on remarque qu’entre les médias traditionnels et les médias digitaux, la consommation de l’information évolue.

L’intérêt des personnes de 18 ans et plus pour l’actualité est toujours présente car ils sont 90% à s’informer quotidiennement et près des 2/3 (63%) à s’informer plusieurs fois par jours en 2016.

Les médias traditionnels (télévision, radio, presse) occupent la première place dans le domaine de l’information : les individus s’informent en majorité via les journaux télévisés (8 individus sur 10), les chaînes d’information en continu (52%), les radios généralistes ou d’information (49%) et la presse (49%).

Cependant l’usage des médias numériques (portails, pages d’actualité, pure players, réseaux sociaux, etc.) continue sa croissance car 38% des individus interrogés déclarent s’informer via les médias numériques (contre 34% en 2013).

Les contenus qui intéressent le plus les français sont : l’actualité locale et internationale, les sujets santé, les sciences et la culture.

Les appréciations de contenus et les canaux de diffusion de l’information varient en fonction de la catégorie d’âge la population. En effet les seniors sont plus attirés par l’actualité locale, celle qui les touche directement, quant aux plus jeunes ils s’intéressent à des sujets sur les nouvelles technologies et le digital.

Les médias digitaux touchent principalement deux publics :

– Les jeunes, 77% des 18–24 ans les utilisent pour s’informer ;

– Les CSP+ (Catégorie Socio-Professionnelle), 49% d’entre eux les utilisent quotidiennement.

Les canaux d’informations privilégiés sont le smartphone et la tablette (l’utilisation de ces deux supports a le plus progressé par rapport à 2013.)

Le canal qui bénéficie de la plus forte progression est sans conteste les réseaux sociaux.

79% des gens qui ont un smartphone le consultent pendant au moins 15 minutes juste après s’être réveillé.

Le réseau social le plus utilisé pour cette consommation de l’information est, sans surprise, Facebook suivi par Twitter.

Pourquoi cette hausse ?

Les réseaux sociaux permettent une forte viralité et un grand nombre de partage. De plus, la majorité des individus (88%) consultent les articles partagés par leurs proches en premier lieu. Ce qui rend le contenu présent sur les réseaux sociaux les plus impactant.

Les profils des nouveaux consommateurs de l’information

L’étude a permis d’identifier quatre profils de consommateurs de l’information.

– Les « digital addicts » : ils représentent plus d’un quart de la population ; accros à l’info sur le digital, ils s’intéressent à de nombreuses thématiques. Un profil plutôt jeune, masculin et CSP+.

– Les « numériques sélectifs » s’informent via le digital mais de manière moins intensive et plus sélective. Un profil plutôt jeune et technophile.

– Les « accros traditionnels » : ils s’intéressent à des sujets variés, notamment la politique ou l’actualité internationale mais leurs usages restent centrés sur les médias historiques. Avec un profil plutôt sénior et féminin, ce groupe est le plus important et représente près de 4 individus sur 10.

– Les « modérés » font preuve d’un intérêt relatif pour l’actualité et n’utilisent pas les médias digitaux pour s’informer.

1-elsix4qkk48efes4c0gzlw

Cette évolution et l’impact des réseaux sociaux sur la consommation de l’information est résumée dans une infographie très intéressante.

1-soebzsghguxktywbsqhjga

1-vfjabn2jzlgpstqhhusjtw

La tendance de 2016 est la consommation de l’information sur le mobile. Cette tendance est amenée à fortement se développer dans les années à venir. En effet, 39 des 50 meilleurs sites d’informations ont connu plus de trafic vers leurs sites et applications mobiles sur leurs version non mobiles.

On remarque cependant que les internautes passent plus de temps sur un article sur un ordinateur plutôt que sur leur mobile, pour un meilleur confort de lecture.

1-ieiodblirx9ysp4fv9h5nq

Nous pouvons constater sur ce graphique que les gens préfèrent largement utiliser leur smartphones pour se tenir au courant de l’actualité.

Nous pouvons constater sur ce graphique que les gens préfèrent largement utiliser leur smartphones pour se tenir au courant de l’actualité.

==> Me suivre sur Twitter et Linkedin.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.