La guerre de l’influence.

Parlons des interneteurs

La guerre de l’influence.

De tous temps, et pour chaque conflit, l’influence a une place importante pour s’accaparer l’opinion publique. Les media, la politique, la propagande… Tous les moyens sont bons pour orienter les peuples.

(Nouveaux) Tiers de confiance et proches d’importantes audiences, les influenceurs jouent désormais, eux aussi un rôle important dans la guerre en Ukraine.

Ukraine: les influenceurs, petits soldats de la guerre informationnelle
Ukraine: les influenceurs, petits soldats de la guerre informationnelle – Le figaro

En Russie

Connaissez-vous Karina Nigai ?

Cette influenceuse russe est suivie par 3M de personnes sur instagram et vient de se faire connaitre du monde entier avec une vidéo virale dans laquelle elle se filme en pleurs déplorant la fermeture de la plateforme américaine.

Russian influencers in tears after Instagram blocking: ‘I’m being robbed of my whole life’
Russian influencers in tears after Instagram blocking: ‘I’m being robbed of my whole life’ – new.i-n24

Comment en est-on arrivés là ?

Vendredi 11 mars 2022.

Le procureur général de la Russie accuse instagram de diffuser des appels à la violence contre les Russes et particulièrement contre Vladimir Poutine.

Il avait déclaré « Nous devons protéger la santé psychologique des citoyens, en particulier des enfants et des adolescents, et les mettre à l’abri du harcèlement et des insultes en ligne« .

Dimanche 13 mars

Dans la nuit du dimanche 13 mars au lundi 14 mars, 80 millions d’utilisateurs de la plateforme américaine ont vu leur compte se désactiver.

La Russie leur avait laissé un délai de 2 jours pour sauvegarder l’ensemble de leurs données.

Les autorités Russes ont indiqué que le pays dispose de ses propres plateformes internet compétitives, comme VKontakte (le facebook russe) et Odnoklassniki (le « copain d’avant » russe).

Il existe encore l’application de messagerie Telegram, dont le fondateur est russe.

Malheureusement, pour les influenceurs, ces solutions ne sont pas très efficaces.

Forte de ses 10 millions de fans sur instagram, Helen Yes compte aujourd’hui seulement 100 000 followers sur VKontakte

Vkontakte, plus grand réseau social russe - Tendances Com

Vkontakte, plus grand réseau social russe

En Ukraine

Côté Ukrainien, la résistance se met en place.

Déjà avec le président Ukrainien Volodymyr Zelensky qui est très actif. Pas besoin de revenir dessus tant il est omniprésent sur tous les canaux.

Mais il n’est pas tout seul.

Sur TikTok, par exemple, les créateurs se rebellent. L’influenceuse @Nastyatyman, a présenté en détails à ses 4 millions d’abonnés le mode d’emploi pour faire démarrer un char d’assaut.

Il existe également de nombreux tutos pour apprendre à se servir d’armes ou à confectionner des cocktails molotovs.

La propagande par l’influence ?

Que ce soit la Russie, l’Ukraine ou d’autres pays, comme les États-Unis par exemple, les politiques ont compris que collaborer avec des influenceurs peut s’avérer être très efficace pour influencer l’opinion publique.

Une enquête de Vice a révélé que la Russie avait payé un grand nombre de tiktokeurs pour publier des vidéos de propagande en faveur de la guerre en Ukraine.

De son côté, Washington a réuni 30 tiktokeurs pour réaliser un briefing à distance et orienter les messages délivrés par ces derniers.

Vous pouvez retrouver ma chronique sur ce sujet dans l’épisode de mars du podcast de la Click :

Bref, vous l’aurez compris, les influenceurs jouent, plus que jamais, un rôle essentiel dans ce conflit. Les internautes doivent continuer à rester vigilants face aux informations qu’ils aperçoivent pour démêler le vrai du faux. Mais ça, c’est un autre (gros) sujet…

Pour aller plus loin :

Tags: , , , , , , , ,

Une réponse

  1. […] : l’article de Thomas sur le sujet et pour aller plus loin la série d’articles sur la cyberguerre d’Olivier Ertzcheid, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.