Des Relations Publics à la communication digitale

Parlons des interneteurs

Des Relations Publics à la communication digitale

La communication évolue sans cesse et n’est plus du tout la même que celle d’il y a 10 ans. Les canaux traditionnels de communication et d’informations comme la télévision, la radio et la presse écrite doivent cohabiter avec d’autres plateformes multimédias et multi-formats comme les réseaux sociaux, les blogs, etc.

Cette profonde mutation impacte directement les relations publics classiques qui consistaient à envoyer un communiqué de presse aux principaux médias traditionnels.

Les acteurs influents et les leaders d’opinion ont, eux aussi, changé. En plus des journalistes il faut compter et travailler avec les influenceurs (blogueurs, twittos, experts, etc).

Tous ces influenceurs proposent des créations de contenus sur des sujets très spécialisés. Cela leur permet d’engendrer une forte audience très qualifiée.

Pour une marque, le défi de 2016 est de réussir à émerger parmi tout le contenu proposé sur le web, et les influenceurs s’avèrent être la pièce maitresse de ces nouvelles stratégiques.

Les communiqués de presse sont amenés à évoluer ainsi que le contenu informatif de ces documents. Les phrases classiques du type « Nous sommes leader » n’intéressent plus personne.

L’email reste encore le principal moyen de communication des professionnels des relations publics (66% l’utilisent principalement). Mais il faut maintenant réussir à transmettre l’information vers d’autres canaux à d’autres personnes.

Cela peut passer par des créations visuelles plus impactantes comme les infographies et les vidéos pour enrichir le contenu et ajouter une plus value à l’information.

L’information doit elle aussi évoluer pour sortir du lot et intéresser les influenceurs.

Les professionnels de la communication sont 49% a trouver que la relation influenceur est très efficace en terme de visibilité.

Les messages corporate n’intéressent pas les influenceurs.

Publier ne suffit plus ! (L’offre dépassant la demande)

211 Millions de contenus sont produits chaque minute en ligne !

Autrement dit : Toute l’attention cumulée de l’humanité ne parviendrait même pas à lire 5% de ces contenus.

Avec leurs publications, ces influenceurs ont la capacité de provoquer des réactions au sein de leurs communautés de spécialisations respectives. De fait, leur principale ambition est de créer de la valeur pour leur communauté. Il peut s’agir de blogueurs, de twitteurs ou d’utilisateurs d’autres réseaux sociaux, mais aussi de journalistes en ligne ultra spécialisés. Dans tous les cas, il s’agit d’individus à la recherche d’informations pertinentes, habitués à gérer l’avalanche de données qui inonde la Toile, et qui n’accorderont leur attention qu’à des contenus originaux, créatifs et différenciés.

Les communiqués de presse, tels que nous les connaissions, ne suffisent plus pour des gens qui voient chaque jour un déluge d’informations envahir leur boîte aux lettres électroniques. Selon le premier rapport sur le marketing d’influence, 31 % des influenceurs attendent des marques qu’elles les aident à créer de meilleurs contenus. Face à l’assourdissant bruit de fond créé par le flux constant d’informations sur Internet, les stratégies de « relations influenceurs » font figure de pierre angulaire pour tout plan de communication qui se respecte.

Bill Gates disait en 1996 « Content is king ». 30 ans plus tard, cette idée est toujours, voire encore plus, d’actualité.

Avant de mettre au point sa stratégie, il est important de se rappeler que le contenu est roi.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.