Les créateurs sans visage. Vers la fin de l’anonymat ?

Parlons des interneteurs

Les créateurs sans visage. Vers la fin de l’anonymat ?

Je me souviens, il y a maintenant plusieurs années, suivre la chaine Youtube « FantaBobGames » appartenant au duo TheFantasio974 et Bob Lennon. Deux vidéastes qui sont arrivés très rapidement sur la plateforme, avant même que les vidéos soient monétisables.

Leurs premières vidéos étaient axées uniquement sur du gameplay. On pouvait les voir incarner leurs « personnages » dans les jeux ou alors entendre uniquement leurs voix.

Aucun visage n’était montré.

Screenshot de la vidéo du Joueur du grenier JEU EN VRAC – MINECRAFT

Le jour où ils décidèrent de révéler leur visage lors d’une vidéo IRL restera, pour moi, un souvenir marqué dans mon esprit tant mon imaginaire avait pris le dessus.

À quoi peuvent-ils ressembler ?
Qui sont les personnes derrières les pixels ?

Je pense que ce sentiment a été aussi vécu par de nombreuses personnes lors du reveal de Squeezie (en 2011) par exemple, ou encore, plus récemment, par Maskey.

Maskey

(Ce sentiment n’est pas propre aux vidéastes. C’est un phénomène qu’on retrouve, depuis toujours, dans les livres, par exemple).

L’arrivée et la démocratisation de la webcam

Au départ, dans un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, montrer son visage sur internet et sur ses vidéos Youtube était quelque chose de très très rare.

Pour la majorité, ce n’est pas par choix mais par contrainte technique.
Montrer son visage à l’époque sur Youtube était un petit « exploit ». Pour cela, il fallait : avoir une caméra, le bon logiciel de montage, le bon PC pour enregistrer son game play, etc.

Pour rappel, voici à quoi ressemble un ordinateur de 2005.

Le fait de se montrer est donc arrivé très rapidement en suivant les innovations technologiques. Et les créateurs.trices ont très vite compris que se mettre en scène permettait de gagner en visibilité.

Le format « gameplay + visage » est ainsi devenu la norme sur la quasi-majorité des vidéos Youtube.

Mais alors, pourquoi certaines personnes résistent encore et toujours à l’idée de révéler leur visage à leur audience ?

Pour vivre heureux, vivons cachés !

Cet adage résume assez bien le sentiment des créateurs.trices qui souhaitent rester « anonyme » sur Youtube.

Le fait de ne pas révéler son visage ou son identité permet plusieurs choses :

  • Une qualité de vie, hors vidéo, plus appréciable.

Lorsqu’on commence sur Youtube, on n’imagine souvent pas si notre notoriété va s’emballer ou rester au point mort. Quand une chaîne explose, son créateur.trice devient une personnalité publique à part entière, qu’il le veuille ou non avec des avantages et des inconvénients.

  • Se faire reconnaitre et interpeller dans la rue.
  • Se faire leak son adresse perso
  • Se faire photographier dans sa vie privée

Rencontrer des fans tous les jours, cela peut-être très sympa sur le papier. Mais à la longue, on remarque que les créateurs.trices peuvent être très vite usé.e.s par cela.

On l’a encore vu récemment avec Inoxtag et Michou qui ont expliqué à leur communauté d’arrêter de les suivre et de les attendre en bas de chez eux ou de Webedia.

Tweet de Inoxtag – 21 mars 2021


Ou encore avec Mastu qui s’est retrouvé dans un drama sans n’avoir rien fait du tout.

(D’ailleurs, entre l’écriture de cet article et sa publication, Mastu a longuement parlé des problèmes de cette starification et de cette popularité dans sa dernière vidéo. Et c’est vraiment très intéressant).

  • Mettre en avant la création et non le créateur.

    Maskey avait bien parlé de cela lors d’une interview chez Clique.
    « Être « anonyme » permet aux abonné.e.s de s’intéresser au contenu plus qu’au créateur ».

    C’est une vision très intéressante de l’art car la création se place au dessus du créateur et cela permet de ne pas parasiter le message ou la volonté artistique.

    Cela est d’autant plus vrai que son face reveal a beaucoup plus fait parler que le contenu même de sa dernière vidéo, qui est pour le coup, vraiment dingue.

    On remarque que Le Règlement est encore un irréductible gaulois sur ce point, car il est l’un des rares créateurs (très connus) à ne pas avoir montré son visage.
Screenshot story Le Réglement – 05 décembre 2022
  • Créer et incarner un personnage
    Un masque ou une voix off donnent la possibilité au créateur / à la créatrice d’incarner un personnage. Il / Elle dissocie ainsi ce qu’il est dans sa vie privé et ce qu’il souhaite incarner dans sa création.

    Cela a un impact fort auprès de l’audience car le créateur peut être iconisé.
  • Être tout le monde et personne à la fois
    Si on prend une chaîne comme Lama Faché, qui se base uniquement sur du montage et une voix audio généré par des robots ou par des studios de doublage, on comprend facilement que ce procédé permet aux créateurs, derrière la chaîne, de pouvoir déléguer un maximum de travail, voire sa totalité.

Mais alors, quelles peuvent être les raisons pour décider de tomber le masque et de faire une croix sur son anonymat ?

Les masques tombent …

Décider d’enlever son masque ou de révéler son visage est un geste fort qui a de nombreuses significations.

J’en ai listé quelques unes qui, à mon sens sont pertinentes, mais il en existe énormement d’autres.

  • La personnification
    Être identifié et identifiable permet de créer des liens plus proches avec son audience. On peut se projeter dans son créateur et s’y reconnaitre.
  • La double identité
    En faisant ce choix, cela indique aussi que le créateur souhaite être une seule et même personne.
    Ne plus scinder : travail professionnel, création artistique et vie privée.
    Le créateur est ainsi lui-même dans n’importe quelle situation. Ce qui doit être une charge mentale colossale en moins à porter sur ses épaules.
  • Franchir un cap ou s’affranchir
    Enlever son masque est un signe fort qui peut cacher de nombreuses choses. De la libération, de l’affirmation de soi, un changement de vie…

    Je pense notamment à Aiden, un vidéaste associé pendant plusieurs années au duo LaSalle / Unwin. Ce trio a fait le choix de ne pas révéler son identité.
    Alors, lorsqu’Aiden a quitté ce trio, dans de mauvaises conditions en étant en conflit avec ses anciens collaborateurs, son premier réflexe a été de révéler son visage à sa communauté.

    Cela prouve une sorte de liberté nouvelle et de changement de cap assez fort.
FACECAM AidenShow

Pour conclure

Je pense que chaque créateur a ses raisons de vouloir être anonyme ou être visible de tous.

Il me semble intéressant aujourd’hui, quand on connaît la puissance d’internet et des réseaux sociaux, de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans la création de contenus sur internet.

Les premier.e.s vidéastes ont, pour certain.e.s, essuyer les plâtres. (Comme pour les placements de produits d’ailleurs).

Garder son anonymat est important, à mon sens, au début, surtout lorsque le / la vidéaste est très jeune. Elle permet de limiter drastiquement le harcèlement, le temps de se construire, d’avoir une certaine maturité et de se professionnaliser.

Mais comme on le constate avec ces précédents exemples, il n’existe pas de bons ou de mauvais chemins. L’essentiel est simplement de trouver le sien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.